Un Louis d’or sinon rien …

Après un vol mémorable pour le chef (une fléchette sur La Bridoire), et des vols plus tactiques pour David et Flo qui se sont évertués à boucler le Banchet et reposer à Bande, la brise à pris un peu d’ampleur au déco.

Nos deux amis, incapables de reposer en haut, ont donc soudoyé le chef pour les remonter au déco (et d’ailleurs descendre la voiture du susnommé « chef »).

Il est 18:00, la brise est forte (25km/h avec des rafales bien supérieures à 30 km/h) et nous voyons une aile au déco !!!

C’est Louis, un petit Normand égaré, qui parti du Banchet,  revient de La Sûre, n’a pas passé Bande Sud (tu m’étonnes ;-)), et s’en va rentrer chez lui, comme ça, sans rien dire …

Bon, le chef lui dit que ce n’est pas volable, lui propose de l’argent pour renter en train au Banchet, mais non, Louis nous explique que c’est la magie du parapente.

On se regarde tous les trois avec un sourire en coin, notre premier mort à Bande, les paris sont ouverts.

Je (Le Chef, faut suivre), lui explique le plan de vol pour sortir vivant de ce déco, et éviter une grosse fermeture de travers. L’élève est assidu, déplace un peu son aile et s’élance tel le faucon.

  • Flo : Tu lui as dit ?
  • Moi : oui
  • David :  combien qu’il sort pas
  • Moi : tenu
  • Flo : 100 € qu’il se tue
  • Moi : tenu
  • David 150 € qu’il tient pas 13 secondes
  • Moi : tenu

Faites vos jeux, rien ne va plus

Louis décolle, Flo confirme, il va se tuer devant nous.

Faut dire à sa décharge que l’ami tiens bien son aile à reculons, pas de fermeture, mais ça recule, descend, monte parfois, gigote, redescend, mais il tiens bon le lascar.

Pendant ce temps, Flo, David et moi nous faisons probablement le même film : Arbre ? Eventré dans une clôture ? Frontale jusqu’aux sol ?

  • Moi : Il a des accélérateurs ?
  • David : oui, je crois
  • Moi : en tout cas il recule
  • David : Non, il va passer
  • moi : (soupir)
    l’aile pique pas loin du sol
  • Flo : « lève les mains »
    Scratchhhh
  • David : il est coupé en deux dans la clôture, c’est certain !
  • Moi : non, il bouge …
  • Flo : Papa, tu lui fais pas la morale, il a eu sa dose …

Son aile est perchée dans un arbre, lui posé 1,50 après la clôture. Bon, on va chercher les outils et de l’eau ? La routine quoi !


Fin de récupération

Allez va, avec l’argent gagné, une nouvelle aile pour le chef, Pour Louis, une glace à la maison, une bière, et une navette pour Lépin avec La Patrone.

Sacré Bande de Bande …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.