Tous les articles par Nicolas

Passera dessus ou dessous

Début juillet, ça vole bien en Chartreuse, mais peut-on raisonnablement laisser David seul ?
Est-il vraiment autonome ?
Connait-il les lieux à plus de 2 km de Bande ?

A voir sa trace avec son copain du jour Nicolas, on est en droit de se poser la question. En plus, ils sont passés tous les deux dessous !

Bravo les artistes, de biens belles images que l’on aimerait voir plus souvent.

Du coup, il est pas prêt de nous rendre Coin-coin, sauf si quelqu’un passe par la case prison

C’est le printemps, Coincoin va circuler …

Belle reprise hier des « amis » de Bande au Banchet.

Bubu commence par une belle prestation, c’est-à-dire courir sans gonfler sa voile.

Heureusement, son ami Eric, ne craignant pas la contamination, lui remettra sa voile en place.

Beaucoup trop de vent pour le futur Président qui s’abstiendra de voler pour mieux piéger notre ami Seb incapable de rejoindre un atterro officiel.

Ses arguments bien réglés sur SA notion de cross ne suffiront pas à tromper le jury (à relire : Un taxi pour Coincoin). Ce sera Coincoin avec le sourire 😉

Aussitôt fait, le malotru déposera un référé pour dénoncer l’arnaque, avant de se lancer dans un fleuve de calomnies sur les réseaux sociaux

 

Mike Horn VS La Bande De Bande

Faire le tour de la planète autour d’un cercle, c’est bien, mais se laisser une dérive de 200 km voir plus, c’est un peu trop facile !

La « Bande De Bande » se devait de relever ce challenge, en faisant le tour de la maison en suivant un cercle de 1 km (avec l’attestation de déplacement dûment remplie pour la maréchaussée)

Les Règles :
– pas de limite de temps vu que Bubu a mis 48 heures (et après il va faire la gueule car Lauranne a mis la barre très haute)
– interdiction de traverser les piscines
– on s’autorise 20m de dérive (voir plus quand un champs n’est pas fauché, ou que Balou se noie)

Générateur du cercle de 1km

Envoyez vos traces …

Lauranne
Bubu
Nico
Arnaud
Martin


Lauranne (en 59′ 52″)

Lauranne, ne supportant plus son père, s’échappe de chez eux et met la barre très haute en initiant le projet.
Elle boucle en moins d’une heure. On attend les prochains jeux Olympiques et une médaille en Chartreuse.

Bubu (en 24h 29′ 39″, il a dû se perdre)

Tour Bubu

Nico (avec le roman photo en 4h 1′ 45″)

Tour Nico

Départ 9:05 pour rejoindre la « route de Bande » avec mon fidèle chien « Balou ».

On arrive à 9:40 et on commence déjà à se faire bouffer par 2 chiens. Ça commence bien.

La descente se fait tranquillement, j’évite la propriété de la boulangère et je descends vers les gorges de « Chailles »
Première difficulté, traversée d’un torrent qui aurait fait, sans nul doute, rebrousser Mike Horn.

Je n’hésite pas, et plonge. Je descends telle l’anguille puis remonte le « ruisseau de la Morges ».

Des indigènes ont creusé des marches, mais j’ai un doute pour faire monter Balou

Je monte facilement ce « pas » de cotation 7 puis pose une corde pour tracter Balou

Ça loupe pas, par manque d’entrainement, le canidé ripe, tombe dans la vasque, et manque de se noyer car la corde est trop courte pour qu’il en sorte indemne.
N’écoutant que mon courage, je désescalade et sauve mon fidèle ami. Ok, t’énerve pas, on va faire un détour.

On contourne l’obstacle, je vais récupérer la corde, oublie la laisse du chien, remonte 200 m, retourne chercher la laisse, et me retrouve perdu en pleine rizière (ou pire)

Après avoir rejoint la route de St Franc, je retraverse la « Morge » et arrive à « la Grande Maison »

Mon second de cordée est dubitatif. A quoi pense-t-il ?

On remonte direction les falaises de Bande.
je passe à 50 m de chez Bubu, et opte pour un ravitaillement (je n’ai rien pris à bouffer comme d’habitude). Je repars avec Balou, mais l’animal s’assoit et refuse de continuer dans les pentes sous la falaise. J’appelle Madame et irai faire piquer l’ingrat l’après-midi pour lui apprendre qui est le Patron.

Ah, quand même ? L’animal avait-il flairé le piège …

Il faut passer, sinon Mike va se foutre de ma gueule. Je trouve un passage où David est déjà passé, laissant ses cordes polluer le camp de base.

Je monte et sors sous la cabane du déco. Je longe ensuite le haut de la falaise et amorce la descente. De toute façon, ce sera « tout droit »

En plus y z’ont mis des serpents partout.

Je finis par sortir de cette jungle et boucle mon tour en 4:00

Retour à la maison. Quelle aventure !

Arnaud (le cercle rouge)

Arnaud sur les traces de Delon, Bourvil et Montand, on ne fera pas mieux pour le cercle parfait ! Félicitation.
Quoi que, il  nous fourni son objectif de chef d’entreprise, mais n’a encore rien fait (le fourbe) !
La procédure du pro :

  • 1 piquet pour le centre du cercle
  • 1 corde de 1km attachée à ta ceinture
  • Une tronçonneuse pour étêter la forêt quand tu tournes autour du piquet corde tendue.

Tout simple, il fallait y penser 😄, mais il va falloir aussi marcher maintenant.

Martin (Disqualifié)

Je ne suis pas certain que Martin soit allé à l’école et ait appris à tracer des cercles.

En plus le périmètre du cercle c’est 6.28 km (pas 3.16 km)

Le site de Bande ne fermera pas !

Après l’annonce de la fermeture :

  • Des stations de ski
  • Des frontières
  • De la supérette de Buis les Baronnies

La direction du site de Bande prend des mesures drastiques !

Depuis hier, nous avons pu constater la mise en place de la procédure hygiène CODI 20 à savoir, « le touché de coude » pour se saluer.

Il est à noter que certains vicieux (dont nous tairons le nom eu égard à leur situation professionnelle embarrassante) ont proposé dans les réseaux d’autres touchés, pour se laver les mains en même temps. Le comité d’étique tient à saluer cette proposition courageuse. Elle ne peut être retenue à cause du manque de douche sur les décos.

Pour répondre aux règles de sécurité imposées par cette situation qui nous échappe, un planning de décollage est mis en place toutes les heures. Exemple

Nom heure
Bubu 00:00-01:00
David 01:00-02-00 (pour lui permettre d’aller au ski)
Etc.

Le futur président conservera sa fenêtre 15:00-16:00 car le thermique est à 15:30 (heure d’été) à Bande Ouest.

En attendant, après le blanc du matin,
VOTEZ BIEN, VOTEZ PLEIN !

C’est le réchauffement climatique !

Mercredi 11 mars 2020,

tout laisse à penser à une magnifique journée de ski.

Nous voici donc partis sur les pentes enneigées de Chartreuse pour une journée « repos ».
Nico commence par 1:30 de kiné (Rameur, course, musculation, piscine) et rejoint Manu et Reynald pour une petite sortie ski rando.

Pendant que Flo, le casque pas attaché pour se la péter, déclenche des avalanches sur les clients,

nous montons plus prudemment au Planolet

Nous rejoignons ensuite David à bande pour une descente en Surf.

Tout-à-coup, c’est le réchauffement climatique ! David se retrouve au déco sans neige sous ses pieds …

Il décolle sans encombre :


Puis atterrit sous les yeux admiratifs de Bubu

Alors Môsieur Trump, quand vous ouvrez votre fenêtre de limousine avec la clim, hé ben nous, on a plus de neige à Bande !

Quelle mésaventure 🙁

1989 – Naissance d’un grand parapentiste

Après un an de méditation, je me devais de vous dévoiler d’où venait cette maîtrise parfaite de l’aile et cette technique que nul n’a encore pu égaler !

Nous sommes en avril 1989, et mes tuteurs (mon frangin et ses potes) s’essayent aux techniques de gonflage en Corse, bien avant la dune du Pyla. Tout un art.

pré-gonflage

L’été 89 arrive, et l’aile monte en Normandie. Jambes souple, le regard lointain, me voici dans une position parfaite pour crosser …

On ne gonfle pas, on vole tout de suite et on réfléchi ensuite !

Premier vol Nico
Premier vol Nico juillet 1989

La saison d’hiver est là. Ce n’est pas l’ange Gabriel, mais bien votre Serviteur, qui apprend à l’aigle royale les techniques de chasse et autres cabrioles au Chinaillon

dans la neige
Hiver 89-90

Le gypaète barbu face à son maître, doit quitter la vallée des Aravis (il sera réintroduit des années plus tard).

vol au chinaillon
Chinaillon hiver 89-90

Et cadeau, la vidéo et la reprise 30 ans après 😉

Il y a encore de bons restes après mon passage

Souvenir d’Obélix

Le passage …

Et nous voilà à Bande pour de nouvelles aventures. Après un problème de communication pour savoir si ce sera Sud ou Ouest, les amis de Bande ont décidé de voler en Sud, malgré les incantations de Nico.

Cyril met la pâté à tout le monde devant les yeux étonnés de deux pilotes Voironnais, déjà bien coaché sur les risques de hors terrain à Bande.

C’est ensuite la passation de Coin-coin entre Manu et Manu. Un moment émouvant et des cris de déchirement de notre palmipède qui commençait un peu trop à s’attacher à Manu.

Les deux compères se préparent ensuite pour un vol ubuesque. Les 2 Manu sont dans les « starting » blocs près à en découdre, devant le jury officiel secondé par notre président d’honneur Marc.

Manu « le fourbe » décide alors de décoller en premier sans prévenir Manu »le challenger ».

Manu lui emboîte le pas après un faux départ !

Tout ça pour ça ? Manu fait un hors terrain et reprend aussitôt Coin-coin à Manu, bien soulagé car il n’avait pas eu le temps de préparer la chambre de Coin-coin.

Une question se pose : On est quand même en droit de se demander si on a bien fait de recruter ces deux Manu.

Ils font un peu le blocus avec Coin-coin ces deux là !