Archives de catégorie : Humeur du jour

Mike Horn VS La Bande De Bande

Faire le tour de la planète autour d’un cercle, c’est bien, mais se laisser une dérive de 200 km voir plus, c’est un peu trop facile !

La « Bande De Bande » se devait de relever ce challenge, en faisant le tour de la maison en suivant un cercle de 1 km (avec l’attestation de déplacement dûment remplie pour la maréchaussée)

Les Règles :
– pas de limite de temps vu que Bubu a mis 48 heures (et après il va faire la gueule car Lauranne a mis la barre très haute)
– interdiction de traverser les piscines
– on s’autorise 20m de dérive (voir plus quand un champs n’est pas fauché, ou que Balou se noie)

Générateur du cercle de 1km

Envoyez vos traces …

Lauranne
Bubu
Nico
Arnaud
Martin


Lauranne (en 59′ 52″)

Lauranne, ne supportant plus son père, s’échappe de chez eux et met la barre très haute en initiant le projet.
Elle boucle en moins d’une heure. On attend les prochains jeux Olympiques et une médaille en Chartreuse.

Bubu (en 24h 29′ 39″, il a dû se perdre)

Tour Bubu

Nico (avec le roman photo en 4h 1′ 45″)

Tour Nico

Départ 9:05 pour rejoindre la « route de Bande » avec mon fidèle chien « Balou ».

On arrive à 9:40 et on commence déjà à se faire bouffer par 2 chiens. Ça commence bien.

La descente se fait tranquillement, j’évite la propriété de la boulangère et je descends vers les gorges de « Chailles »
Première difficulté, traversée d’un torrent qui aurait fait, sans nul doute, rebrousser Mike Horn.

Je n’hésite pas, et plonge. Je descends telle l’anguille puis remonte le « ruisseau de la Morges ».

Des indigènes ont creusé des marches, mais j’ai un doute pour faire monter Balou

Je monte facilement ce « pas » de cotation 7 puis pose une corde pour tracter Balou

Ça loupe pas, par manque d’entrainement, le canidé ripe, tombe dans la vasque, et manque de se noyer car la corde est trop courte pour qu’il en sorte indemne.
N’écoutant que mon courage, je désescalade et sauve mon fidèle ami. Ok, t’énerve pas, on va faire un détour.

On contourne l’obstacle, je vais récupérer la corde, oublie la laisse du chien, remonte 200 m, retourne chercher la laisse, et me retrouve perdu en pleine rizière (ou pire)

Après avoir rejoint la route de St Franc, je retraverse la « Morge » et arrive à « la Grande Maison »

Mon second de cordée est dubitatif. A quoi pense-t-il ?

On remonte direction les falaises de Bande.
je passe à 50 m de chez Bubu, et opte pour un ravitaillement (je n’ai rien pris à bouffer comme d’habitude). Je repars avec Balou, mais l’animal s’assoit et refuse de continuer dans les pentes sous la falaise. J’appelle Madame et irai faire piquer l’ingrat l’après-midi pour lui apprendre qui est le Patron.

Ah, quand même ? L’animal avait-il flairé le piège …

Il faut passer, sinon Mike va se foutre de ma gueule. Je trouve un passage où David est déjà passé, laissant ses cordes polluer le camp de base.

Je monte et sors sous la cabane du déco. Je longe ensuite le haut de la falaise et amorce la descente. De toute façon, ce sera « tout droit »

En plus y z’ont mis des serpents partout.

Je finis par sortir de cette jungle et boucle mon tour en 4:00

Retour à la maison. Quelle aventure !

Arnaud (le cercle rouge)

Arnaud sur les traces de Delon, Bourvil et Montand, on ne fera pas mieux pour le cercle parfait ! Félicitation.
Quoi que, il  nous fourni son objectif de chef d’entreprise, mais n’a encore rien fait (le fourbe) !
La procédure du pro :

  • 1 piquet pour le centre du cercle
  • 1 corde de 1km attachée à ta ceinture
  • Une tronçonneuse pour étêter la forêt quand tu tournes autour du piquet corde tendue.

Tout simple, il fallait y penser 😄, mais il va falloir aussi marcher maintenant.

Martin (Disqualifié)

Je ne suis pas certain que Martin soit allé à l’école et ait appris à tracer des cercles.

En plus le périmètre du cercle c’est 6.28 km (pas 3.16 km)

Le site de Bande ne fermera pas !

Après l’annonce de la fermeture :

  • Des stations de ski
  • Des frontières
  • De la supérette de Buis les Baronnies

La direction du site de Bande prend des mesures drastiques !

Depuis hier, nous avons pu constater la mise en place de la procédure hygiène CODI 20 à savoir, « le touché de coude » pour se saluer.

Il est à noter que certains vicieux (dont nous tairons le nom eu égard à leur situation professionnelle embarrassante) ont proposé dans les réseaux d’autres touchés, pour se laver les mains en même temps. Le comité d’étique tient à saluer cette proposition courageuse. Elle ne peut être retenue à cause du manque de douche sur les décos.

Pour répondre aux règles de sécurité imposées par cette situation qui nous échappe, un planning de décollage est mis en place toutes les heures. Exemple

Nom heure
Bubu 00:00-01:00
David 01:00-02-00 (pour lui permettre d’aller au ski)
Etc.

Le futur président conservera sa fenêtre 15:00-16:00 car le thermique est à 15:30 (heure d’été) à Bande Ouest.

En attendant, après le blanc du matin,
VOTEZ BIEN, VOTEZ PLEIN !

C’est le réchauffement climatique !

Mercredi 11 mars 2020,

tout laisse à penser à une magnifique journée de ski.

Nous voici donc partis sur les pentes enneigées de Chartreuse pour une journée « repos ».
Nico commence par 1:30 de kiné (Rameur, course, musculation, piscine) et rejoint Manu et Reynald pour une petite sortie ski rando.

Pendant que Flo, le casque pas attaché pour se la péter, déclenche des avalanches sur les clients,

nous montons plus prudemment au Planolet

Nous rejoignons ensuite David à bande pour une descente en Surf.

Tout-à-coup, c’est le réchauffement climatique ! David se retrouve au déco sans neige sous ses pieds …

Il décolle sans encombre :


Puis atterrit sous les yeux admiratifs de Bubu

Alors Môsieur Trump, quand vous ouvrez votre fenêtre de limousine avec la clim, hé ben nous, on a plus de neige à Bande !

Quelle mésaventure 🙁

1989 – Naissance d’un grand parapentiste

Après un an de méditation, je me devais de vous dévoiler d’où venait cette maîtrise parfaite de l’aile et cette technique que nul n’a encore pu égaler !

Nous sommes en avril 1989, et mes tuteurs (mon frangin et ses potes) s’essayent aux techniques de gonflage en Corse, bien avant la dune du Pyla. Tout un art.

pré-gonflage

L’été 89 arrive, et l’aile monte en Normandie. Jambes souple, le regard lointain, me voici dans une position parfaite pour crosser …

On ne gonfle pas, on vole tout de suite et on réfléchi ensuite !

Premier vol Nico
Premier vol Nico juillet 1989

La saison d’hiver est là. Ce n’est pas l’ange Gabriel, mais bien votre Serviteur, qui apprend à l’aigle royale les techniques de chasse et autres cabrioles au Chinaillon

dans la neige
Hiver 89-90

Le gypaète barbu face à son maître, doit quitter la vallée des Aravis (il sera réintroduit des années plus tard).

vol au chinaillon
Chinaillon hiver 89-90

Et cadeau, la vidéo et la reprise 30 ans après 😉

Il y a encore de bons restes après mon passage

Souvenir d’Obélix

La malédiction des Polonais

Cela a débuté par une simple balade dans la Dent de Crolle, à la recherche d’un passé qu’il aurait mieux valu laisser enfoui à jamais.

Car à force de déranger les morts, leur vengeance devient vite insupportable, et le drame jamais loin.

C’est d’abord un grave accident sur le chantier, où mon doigt, que j’ai bien failli perdre, est resté coincé entre le marteau et le manche de mon ciseau à bois. Les médecins de concert, ont préféré ne pas amputer, mais ont prolongé mon arrêt de 3 mois.

Ouille ouille ouille
3 mois d’arrêt supplémentaires

Ensuite, Colin se blesse en coupant du chorizo ! Un mois privé d’école…

On parle déjà de malédiction dans le milieu du parapente.

Bien moins grave, mais confirmant la piste que le Malin n’est pas tout à fait étranger à cette série d’accidents insupportables, Seb se coince le pouce entre une bûche et le montant de la fendeuse, dans l’enceinte « sacrée » du Monastère de la Grande Chartreuse. Les médecins lui accorderont 6 jours de repos.

Mais les malheurs ne s’arrêtent pas là. David, qui était allé chatouiller la mémoire de Polonais il y a deux semaines, et qui avait essayé de paumer ses amis à 50 mètres sous terre, propose une banale randonnée en Chartreuse.

Ses camarades ayant eu vent des récents accidents, ont fort heureusement décliné son offre. David, le téméraire, décide de prendre des risques et s’écarte de quelques mètres du sentier.

La main d’un Polonais surgit de terre et le pousse. Le malchanceux ripe et paf ! Tombe à terre. Une petite coupure l’affole comme à chaque fois qu’il se blesse.

Il entreprend la descente seul (il est seul de toute façon) et fini par appeler Reynald, le bienveillant car il ne souhaite pas salir sa propre voiture avec du sang (le sensible va).

Trois agrafes et aucun arrêt de travail, il est toujours en vacances et droitier. Il peut donc encore écrire au tableau.

Faut pas déconner quand même à être toujours en arrêt ces fonctionnaires !

Nouvelle du front

Petite visite à Adeline couchée depuis 7 semaines !

Et bien c’était le grand jour pour elle, position assise, et roulez jeunesse dans les couloirs 🙂

Le selfie s’impose avec deux jeunes hommes (un peu inquiétants tout de même)

En tout cas notre souriante amie ne perd pas le sourire, parle beaucoup de voile et de parapente, bien évidement.

Pleins de projets en tête et une « transat » en vue.

Bon, ben après ces émotions, la cuite s’impose

Et maintenant la leçon

Le Professeur Bubu répond présent à Jean-Michel Blanquer

(Il faut trouver l’équilibre entre la peur et le plaisir)

Comme Seb n’a pas le courage de le faire lui même, voici des images bien volées, bientôt disponible chez Pastis Match
Conclusion : méfions nous de Seb planqué dans un camion :
– soit il tapine,
– soit il rapine …

PiouPiou hs

Depuis quelques jours, notre pioupiou préféré ne nous donnait plus d’info sur les conditions de notre site, le plus beau site de la région, voir de France.

Nous avons fait appel aux meilleurs Pros de la région pour intervenir dans les plus brefs délais.

Tout d’abord une équipe de grimpeurs performante et d’une efficacité hors du commun est allée récupérer le Pioupiou qui était perché, dans son arbre, à plus de 80m de haut.

y z’ont pas réussi à grimper, on a du couper !!!!

Ensuite un ingénieur en électronique, spécialement venu des Amériques, spécialiste dans l’espionnage par satellite, piratage de données, torture en tout genre, et autres joyeuseries, s’est penché sur le problème… son diagnostique :

le Pioupiou a été piraté par « lebanchet.hacker.net ». Un petit club du coin surement jaloux de notre site et ces rendements de dingo.

Ci dessous une vidéo de notre expert, aidé de son bras bionique !!